Études de cas

Fusion amicale – Lowe’s et RONA

Défi

En 2012, la première tentative par Lowe’s, un détaillant américain d’articles de rénovation, d’acquérir la société québécoise RONA a suscité une vive controverse au Québec et a alimenté le débat d’actualité sur la « protection » des entreprises québécoises. L’offre de prise de contrôle amicale de 2016 avait le potentiel de relancer le débat politique et de mener à l’abandon d’une autre transaction.

Le rôle joué par National

National a collaboré avec Lowe’s et RONA afin de présenter un front uni pour rassurer l’ensemble des parties prenantes et réorienter le discours public au sujet de la transaction pour le faire passer d’un discours de « prise de contrôle hostile » à celui d’une « croissance et d’intérêts communs ». Grâce à ses connaissances du marché, National a formulé tous les messages principaux pour optimiser la compréhension des avantages de la transaction. National s’est occupé de toutes les communications internes et externes en collaboration avec des conseillers et des avocats américains des deux parties de la transaction. Grâce au positionnement réussi de la fusion, ils ont été en mesure d’assurer l’appui d’intervenants clés tels que la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), le gouvernement du Québec et des actionnaires institutionnels. En fin de compte, la transaction entre Lowe’s et RONA s’est déroulée dans un climat amical et positif.